Vanité de la frontière

Un col = une frontière ?

La frontière est contrainte par les hommes, le col non.

Le col du Petit-Saint-Bernard (2188 m) permet le passage entre les massifs de Lancebranlette et des Rousses à l’Ouest et celui du Mont Belvédère à l’Est. Il marque aussi la limite entre deux bassins versants, celui de l’Isère en France et celui de la Doire Baltée en Italie. L’Isère rejoint le Rhône qui se jette en Méditerranée, la Doire est un affluent du Pô qui rejoint la Mer Adriatique.

S’il n’a jamais été une barrière pour les hommes, sauf en hiver bien entendu, il a pu être très épisodiquement une frontière entre états souverains. Pendant longtemps, la Savoie et la France ont effectivement entretenu des relations compliquées… et des frontières aussi !

  • Avec la Révolution, la frontière se met en place et persiste jusqu’en 1815.
  • Au-delà, à la chute de Napoléon 1er, le Roi de Piémont-Sardaigne recompose ses états grâce au Traité de Vienne et la frontière disparaît.
  • En 1860, la Savoie se lie à la France et la frontière réapparaît, bien matérialisée par des bornes, des baraques de douaniers et des postes de gendarmerie. Sur la carte ci-dessous datant des années 1920 (extrait de la carte topographique à 1/20.000e, IGN, fruit de la révision de la feuille de 1898 du Service topographique des Armées), la limite administrative, la frontière, ne se superpose pas au col. La frontière est située dans le bassin versant français et le col appartient à l’Italie. On note aussi que l'appellation "Col du Petit St Bernard" ne correspond à rien de précis sur la carte.
La représentation du col du Petit Saint Bernard et de la frontière en 1929.

La représentation du col du Petit Saint Bernard et de la frontière en 1929.

  • En 1945, ayant perdu la guerre, l’Italie se voit amputée d’une partie de son territoire.

La frontière se déplace vers l’Italie et vient se superposer au col.

C'est ce que montre bien le document ci-dessous extrait de la carte topographique IGN TOP 25, 3531 ET. Les limites administrative et naturelle se confondent alors.

Le col et la frontière sur la nouvelle carte (IGN, TOP 25)

Le col et la frontière sur la nouvelle carte (IGN, TOP 25)

En 2017, si le col est ce qu’il a toujours été, quel sens donner à la frontière ?

En effet, avec le Traité de Maastricht en 1992, la citoyenneté de l’Union s’élabore et conduit aux accords dits de Schengen en 2002. Et dans ces derniers est inscrite la « libre circulation des personnes et des biens sur le territoire des états membres » !

Une Police de l’Air et des Frontières maraude toujours cependant, elle est chargée de réguler les franchissements abusifs du col …et de la frontière, par des personnes non membres de l’Union Européenne.