Blog

Un ancien tassement de versant

Le terrassement effectué en juin 2017 à La Côte près des Champaix, pour la construction d'un bâtiment révèle un versant autrefois instable. [caption id="attachment_3973" align="aligncenter" width="604"] Aspect général des matériaux du tassement[/caption] La coupe du terrain ne révèle pas la belle superposition des couches que l’on trouve ailleurs, elle ne montre pas une organisation réglée…
Lire la suite...

Effacer quelques traces du passé !

[caption id="attachment_4031" align="aligncenter" width="604"] le nouveau pré en bordure de la maison[/caption] Un mur, ancien, découpait la pente en deux parties en bordure immédiate du gîte, du coté nord-ouest (http://gite.fudral.com/le-saviez-vous/un-peu-de-science/cailloux-de-nos-jardins/) Ce mur fait en pierres sèches de tailles très différentes menaçait de s’effondrer, tout particulièrement la partie située au-dessous de la cunette des eaux pluviales de…
Lire la suite...

La robe de nos vaches

[caption id="attachment_4013" align="aligncenter" width="204"] La robe de la vache tarine[/caption] A Montvalezan, on ne croise pas des blondes (d’Aquitaine) ni des rousses (de Salers) ni des blanches (de Charolles) et encore moins des noires (de « l’étranger »), on croise la star des alpages dont la robe est uniformément brun fauve : il s’agit de la vache Tarine…
Lire la suite...

L’eau que nous buvons aux Ecombelles

[caption id="attachment_3990" align="aligncenter" width="604"] Le bassin communal du Mousselard[/caption] « In acqua sanitas ». Il est fréquent de trouver cette citation latine en complément de l’autre mieux connu, « In vino veritas » : Le vin conduit à la vérité, l’eau à la santé. Il est plus rare de la trouver seule. Sans doute parce qu’il est tellement naturel de faire…
Lire la suite...

Passage du glacier

Une belle moraine est visible en ce moment au Chatelard. L’impressionnante excavation faite au Chatelard le long de la route menant à La Combaz via l’école du Chantel a dégagé un très bel affleurement. Bien que partiellement occupée par des engins de chantier aujourd’hui, cette fouille de grande taille a permis de voir facilement, sous…
Lire la suite...

Carte postale d’avril : neiges de printemps !

Qui l'eut cru ? Il a neigé fin avril contre toute attente ! Enfin ici, on s'adapte. Les brebis tournent en rond dans la bergerie, Laurent le berger du Châtelard les a mises au pré dans le village. Et on démarrera les potagers dans trois semaines. Celui d'Henriette en face est toujours en friche, seule la rhubarbe pointe…
Lire la suite...

Livre d’or en janvier – Des chamois et une hermine !

Notre livre d'or a été inauguré avec le gîte, c'est un peu notre page facebook à nous : vous nous laissez des avis et des commentaires. On apprécie beaucoup les p'tits mots de nos vacanciers ! Et les locataires suivants peuvent y trouver de bonnes idées de balades ! Notamment si vous aimez marcher, vous pouvez…
Lire la suite...

Passer la frontière… en 1842

Un curieux passeport En 1842, Pierre Nicolas Berthet, ascendant de la lignée familiale et résidant à Montvalezan (Royaume de Piémont-Sardaigne), souhaite se rendre à saint Chaumon (France) - s’agit-il de St Chamond (Loire) ? - comme journalier et sollicite donc l’obtention d’un passeport pour passer en France. Le document, au format 45x30 cm est original à…
Lire la suite...

Vanité de la frontière

Un col = une frontière ? La frontière est contrainte par les hommes, le col non. Le col du Petit-Saint-Bernard (2188 m) permet le passage entre les massifs de Lancebranlette et des Rousses à l’Ouest et celui du Mont Belvédère à l’Est. Il marque aussi la limite entre deux bassins versants, celui de l’Isère en France…
Lire la suite...

Un caillou de Montvalezan ?

  Oui et c’est un conglomérat. Le conglomérat ressemble à du béton dans lequel on voit des graviers liés par un ciment. Les graviers et les galets du conglomérat proviennent de la destruction par érosion de roches préexistantes. Ici ils sont en général clairs et beaucoup sont faits de quartz, minéral très dur. Et ce…
Lire la suite...