Pour les lyonnais, c’est tout près : week-end à La Rosière !

Témoignage d'un couple lyonnais venu profiter d'un beau week-end de mars au gîte.

 

"Les sites des offices du tourisme nous ont bien aidés à préparer notre séjour. On a suivi leurs conseils : premier jour échauffement, deuxième jour glisse, troisième jour balades sur la route du retour. Un programme parfait !"

 

"On est partis après le travail, en trois heures on était au paradis blanc."

 

Premier jour à La Rosière.

La cousine des propriétaires a une boutique de sport. On profite donc des conseils de Colette. On a envie d'essayer le ski de fond : contrairement à ce qu'on croit, c'est plus dur que le ski alpin. Après quelques pistes, on opte finalement pour de la randonnée avec des bâtons. On reviendra pour de la glisse demain.

On vous recommande :

- Une piste verte pour essayer le ski de fond (et sinon à pied, il y a des beaux paysages !),
- La randonnée avec des bâtons sous le village (panorama de la chapelle Jeanne d'Arc),
- Le verre de vin chaud chez Madame Arpin (dans la rue principale).

Diaporama - Les Lyonnais à la Rosière - Jour 1

Deuxième jour en Italie.

C'est parti pour le Col du Petit Saint Bernard à ski : pour savourer un ristretto, ça va plus vite qu'en voiture... Sur les skis à 9h30, nous voilà à La Thuile à 11h30 (en profitant des pistes du col au passage). On bronze à la Buvette en écoutant chanter la langue de Verdi, exotisme délicieux.

On vous recommande :

- Le pique-nique face au Mont-Blanc en Italie, en admirant les sportifs skier (ou tomber en beauté),
- Le ristretto italien, à 1€, dans une Buvette familiale ("caffè, grazie!"),
- Le retour à La Rosière au soleil couchant, en prenant son temps.

Diaporama - Les Lyonnais à la Rosière - Jour 2

Troisième jour dans les hameaux.

On se balade en descendant vers Bourg Saint Maurice. Au Miroir, on découvre l'architecture piémontaise sauvegardée des colonnes sous les chalets. Puis à Villaroger, des skieurs descendent des Arcs au milieu des pommiers. On passe enfin prendre du fromage à la chèvrerie du Planay.

On vous recommande :

- L'authenticité du Miroir qui vaut le détour (même si les rues sont bien pentues...),
- Le pique-nique à Villaroger pour admirer le versant de La Rosière (et le gîte !),
- Les balades (ou la rando pour les plus courageux) avec ou sans raquettes,
- Le beaufort à la coopérative avant de prendre la route (à Séez, il y en a aussi).

Diaporama - Les Lyonnais à la Rosière - Jour 3

Alors, quand prendrez-vous un week-end pour découvrir les Ecombelles et ses richesses ?