Archives de la catégorie: Un peu de science

Géologie, histoire naturelle, retour aux sources garanti

Géofestival 2018, des randonnées pour comprendre nos belles montagnes

Quand on voit briller les drapés de calcaire et les dentelles de roche de nos sommets, on se demande vraiment quel scénario les a sculptés... C'est comme ça qu'est né le Géofestival. Des scientifiques passionnés vous emmènent sur les sentiers de muletiers, au plus près du ciel, pour vous expliquer tout ce merveilleux mystère géologique.…
Lire la suite...

Un ancien tassement de versant

Le terrassement effectué en juin 2017 à La Côte près des Champaix, pour la construction d'un bâtiment révèle un versant autrefois instable. [caption id="attachment_3973" align="aligncenter" width="604"] Aspect général des matériaux du tassement[/caption] La coupe du terrain ne révèle pas la belle superposition des couches que l’on trouve ailleurs, elle ne montre pas une organisation réglée…
Lire la suite...

L’eau que nous buvons aux Ecombelles

« In acqua sanitas ». [caption id="attachment_3990" align="aligncenter" width="604"] Le bassin communal du Mousselard[/caption] Il est fréquent de trouver cette citation latine en complément de l’autre mieux connue « In vino veritas » : Le vin conduit à la vérité, l’eau à la santé. Il est plus rare de la trouver seule. Sans doute parce qu’il est tellement naturel de faire…
Lire la suite...

Passage du glacier

Une belle moraine est visible en ce moment au Chatelard. L’impressionnante excavation faite au Chatelard le long de la route menant à La Combaz via l’école du Chantel a dégagé un très bel affleurement. Bien que partiellement occupée par des engins de chantier aujourd’hui, cette fouille de grande taille a permis de voir facilement, sous…
Lire la suite...

Se servir des cailloux des murgers

Un usage très pratique des cailloux des murgers : isoler une maison du terrain naturel. Une fois l’excavation faite pour la future maison, on réalise ce que l’on appelle les fouilles pour les fondations. Ne pas hésiter à faire des fouilles profondes, elles vont permettre de drainer l'humidité et toute l’eau qui pourrait suinter du…
Lire la suite...

Vanité de la frontière

Un col = une frontière ? La frontière est contrainte par les hommes, le col non. Le col du Petit-Saint-Bernard (2188 m) permet le passage entre les massifs de Lancebranlette et des Rousses à l’Ouest et celui du Mont Belvédère à l’Est. Il marque aussi la limite entre deux bassins versants, celui de l’Isère en France…
Lire la suite...

Un caillou de Montvalezan ?

  Oui et c’est un conglomérat. Le conglomérat ressemble à du béton dans lequel on voit des graviers liés par un ciment. Les graviers et les galets du conglomérat proviennent de la destruction par érosion de roches préexistantes. Ici ils sont en général clairs et beaucoup sont faits de quartz, minéral très dur. Et ce…
Lire la suite...

Le cercle de pierres du Petit Saint Bernard

Un cromlech au col du Petit Saint Bernard ? Un cercle de pierres d’environ 75 m de diamètre, implanté au col, apparaît à la limite actuelle de la France et de l’Italie. Il est fait d’une cinquantaine de pierres dont certaines sont dressées (une trentaine environ), d’autres sont couchées (20 environ). Elles dépassent du sol d’à…
Lire la suite...

Les murgers

Des tas de cailloux dans les prés de Montvalezan. Les cailloux que l’on retirait des champs, des prés et des jardins étaient entassés entre prés et bois et formaient progressivement des amas importants, bien visibles dans le paysage, « les murgers ». On peut même les repérer sur une carte topographique IGN classique à grande échelle lorsque…
Lire la suite...